C’est (un peu) compliqué d’être l’origine du monde

Il s’agit d’une jeune femme. Enfin de plusieurs. Mais peut-être sont-elles toutes contenues en une. Une femme à facettes comme il en est des boules. Et boule, elle va le devenir car plusieurs elle vient de se découvrir. La voilà confrontée à la maternité. Elle est donc à ce moment de sa vie où être un homme comme les autres ne lui est plus permis. Et c’est là et pour ça que commence notre quête – de sens, d’identité – qu’on aimerait féministe mais qui sera surtout un peu pathétique et très souvent contradictoire. Car elle se demande – elle ne sait pas – comment on échappe à son sort de sexe faible mais qui enfante. Alors puisqu’elle n’est pas née femme ni mère, elle va le devenir, elle va tracer sa route et en voiture Simone. (Simone dont nous reparlerons, vous imaginez bien…) Pour l’heure, pour elle, malgré la joie – et c’est l’expression qui veut ça – c’est la chute : elle est tombée enceinte. Elle tombe de haut en elle-même, dans la maternité qui se doit d’être heureuse parce qu’elle est désirée, dans cette bouche béante sans un poil auquel se rattraper.

Acheter en ligne

Date

Vendredi 2 février 2018 à 20h30

Par

Cie LES FILLES 2 SIMONE

Genre

Théâtre

Durée

1h environ

Public

DÈS 15 ANS

Lieu

ESPACE ATHIC

Tarif

Plein tarif, Tarif réduit, Tarif solidaire, – de 15 ans, Carte Vitaculture, Carte Culture

  • Création collective : Les Filles de Simone Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
  • Jeu : Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
  • Lumières, régie : Mathieu Courtaillier
  • Production : Les Filles de Simone
  • Coproduction : Créat’Yve
  • Soutien à la production : Le Prisme, centre de développement artistique – Saint-Quentin-en-Yvelines ;
  • Avec le soutien de Théâtre de La Loge ; La Compagnie du Rouhault ; La Cuisine /Soy Creation ; Les deux îles, résidence d’artistes – Montbazon ; Théâtre du Rond-Point

COUP DE COEUR DU CLUB DE LA PRESSE – AVIGNON OFF 2016 –

« Est-elle encore une personne aux yeux d’autrui ? Ou est-elle plus ou moins dépersonnalisée par la banalité de son nouveau statut ? Pourra-t-elle (quand ?) rentrer dans son ancienne vie comme si rien ne s’était passé ? Le voudra-t-elle ? »

Maternité, affaire privée, affaire publique sous la direction de Yvonne Knibiehler

Crédit photo © Giovanni Cittadini Cesi