Paradoxal

  • Cie Le Cri de l’Armoire

  • Ven. 29/11/19 — 20h30
  • 1h20 | Dès 13 ans | Conte / Théâtre

Acheter le produit

Peut-on vraiment différencier le rêve de la réalité ?

Maryline est une rêveuse lucide. Consciente de rêver, elle peut orienter ses rêves. Mais un jour, l’insomnie s’installe et les rêves disparaissent. Épuisée et en manque de son activité onirique, la jeune femme rentre dans un programme scientifique d’étude des rêves. L’expérience dérape.

Paradoxal est un thriller scientifique qui crée le doute et le propage dans la tête du spectateur. Qui rêve ? Qui peut être sûr qu’il est éveillé ? Sommes-nous réellement au théâtre ?

Polymorphe, Marien Tillet joue la métamorphose : de conteur à conférencier puis soliste, il défie notre réalité pour mieux nous troubler.

20h15 | Court-métrage « The centrifuge brain project » | Réalisé par Till Nowak | 06’35 | Entrée libre

Le Projet de Centrifugeuse Cérébrale est une expérience scientifique initiée dans les années 70. Il s’agit d’un parc d’attractions pour augmenter les capacités cérébrales des gens. Le docteur Laslowicz explique le projet.

Dim. 24/11/19 | 10h à 12h | Café-philo | Entrée libre
Le Café-philo vous propose en résonnance avec le spectacle Paradoxal de venir échanger autour de la thématique Rêve/Réalité.

De et par Marien Tillet Création et diffusion sonore Alban Guillemot Scénographie et lumières Samuel Poncet Régie son Simon Denis ou Pierre-Alain Vernette Développement et diffusion Camille Bard Administration Carmelinda Bruni

Aides : aide à la production dramatique de la DRAC Île de France, aide aux projets du Conseil Départemental du Val d’Oise et le soutien à la création du Conseil Départemental du Val de Marne Coproductions : La Maison du Conte et le Théâtre A. Malraux de Chevilly-Larue, Le Théâtre du Cormier de Cormeilles-en-Parisis, l’Espace Sarah Bernhardt de Goussainville, le Service Culturel de Gonesse Soutiens : L’Espace Germinal de Fosses, le service culturel de Villiers-le-Bel, le Théâtre Le Hublot de Colombes, le Festival Rumeurs Urbaines

Crédits photo @ Catherine Gaffiero